darknightmare
Messages : 35
Inscription : 20 sept. 22:29

Je suis une coquille vide

19 oct. 23:10

Je suis comme ça, j'aime les personnes, qu'elles soient handicapées, folles, connes, chiantes, moches, belles, intelligentes, coupables, victimes, insignifiantes, envahissantes... tout ce que vous voulez. Du coup, j'ai l'impression d’empêcher ces personnes de m'aimer. On ne court qu’après ce que l'on ne peut pas avoir. On ne me court pas après. Aucun intérêt, aucun challenge. J'aurai envie de tous vous haïr pour que vous fassiez tout pour me faire changer d'avis. J'aurai envie d'être égoïste.
J'ai envie de ne plus rien espérer du lendemain, de rester dans mon lit le matin et d'envoyer le monde entier se faire foutre. J'ai envie de tout casser, sans raisons, d'être juste fou et donc libre. J'ai envie de vomir sur la société et ses règles, d'être inconscient et irresponsable, tout puissant comme le doigt qui écrase les fourmis.
Je ne veux pas réfléchir aux conséquences, je ne veux pas penser. Etre est insignifiant, devenir ne m’intéresse pas. Je voudrai ne pas appartenir à l'humanité. Vivre est mon gros problème, pourtant j'aime vivre. L'existence n'a aucun sens. Chercher du sens relève de l'absurde, j'aime l'absurde. Je déteste la réplique de Forest Gump "n'est stupide que la stupidité", pour moi tout est stupide hormis justement la stupidité. Les vrais fous sont ceux qui pensent ne pas l'être. La véritable intelligence est d'accepter d'être un con. Moi, dés que je pense, je ne suis plus rien. Le monde peut se définir par deux types d'individus, ceux qui attendent sans savoir quoi et ceux qui font sans savoir pourquoi...


Revenir vers « Contes et narration »